Au coeur du chantier de restauration du Corbeau des Mers

Mercredi 27 avril, 8h00, une délégation de la CCVOL prend la direction du chantier Tanguy à Douarnenez pour une visite de chantier pas comme les autres : le chantier de restauration du Corbeau des mers.

 

LA RESTAURATION D’UN MONUMENT HISTORIQUE

 

Parti du port de Vannes le 26 février 2016, le navire appartenant à la CCVOL par l’intermédiaire du musée de la Résistance bretonne retourne à ses origines finistériennes pour une cure de jouvence.

Le Corbeau des mers a été classé au titre des monuments historiques en 1991. C’est pourquoi, sa restauration est suivie de près par un expert maritime de direction régionale des affaires culturelles de Bretagne (DRAC). Toutefois, les élus communautaires ont souhaité se rendre sur place pour constater la bonne tenue du chantier et valider les préconisations de restauration en conformité avec son état originel.

S’en suivi un accueil chaleureux et émouvant à la mairie de Douarnenez, en présence d’Alexis Le Gall, résistant finistérien, ayant embarqué le 19 juin 1940 sur l’Ar-Zénith pour rejoindre l’Angleterre quelques jours avant le Corbeau des mers.

 

Les travaux de restauration du Corbeau des mers sont soutenus financièrement par le ministère de la culture – direction régionale des affaires culturelles, la région Bretagne et le département du Morbihan.

 

PORTES OUVERTES LE VENDREDI 3 JUIN 2016

 

Véritable symbole de la Résistance par la mer, le Corbeau des mers témoigne encore aujourd’hui du ralliement des Français, notamment des Sénans, à la France Libre suite à l’appel du général de Gaulle.

Afin de permettre aux personnes intéressées d’approcher ce monument historique et d’échanger avec l’équipe en charge de sa restauration, le chantier Tanguy à Douarnenez organise des portes ouvertes vendredi 3 juin, de 10h00 à 18h00.

Rappel : Jusqu’à la fin de la restauration vous pouvez faire vos dons en ligne et en un clic sur www.fondation-patrimoine.org/15407 . Ces dons vous ouvriront droit à une réduction d’impôt !

 

Toutes les photos ici !!


 

 

La flotille des Langoustiers de l le de Sein avant guerre le Corbeau des mers est le deuxime en partant de la droite

La flotille des Langoustiers de l le de Sein avant guerre le Corbeau des mers est le deuxième en partant de la droite

 

 

 

En intégrant le musée de la Résistance bretonne au sein de ses services le 1erjanvier 2015, la Communauté de Communes du Val d’Oust et de Lanvaux (CCVOL) est devenue propriétaire d’un bateau à flot: le Corbeau des mers.

Son rôle historique et son état général, ont amené les élus de la CCVOL à décider de mener des travaux de restauration pour lui permettre de continuer à naviguer.

 

A  

 

 

I.LE CORBEAU DES MERS, UN BATEAU CLASSÉ MONUMENT HISTORIQUE

Le « Corbeau des mers » figure parmi les objets emblématiques du musée de la Résistance bretonne situé à Saint Marcel. Ce voilier est associé à un évènement fondateur de la Résistance en Bretagne : le ralliement à la France Libre des marins de l’île de Sein quelques jours après l’ « appel du 18 juin » lancé par le général de Gaulle. C’est le dernier bateau à flot témoin de cette épopée.

 

Bateau de pêche de type « caseyeur » gréé en « Sloop » de 11,43 mètres de long et 3,75 mètres de large, ce voilier sort en 1931 du chantier naval Belbéoc’h de Morgat. Il est acheté et exploité par Pierre Cuillandre, patron pêcheur sur l’Île de Sein, qui le baptise « Corbeau des mers », nom usuel du cormoran. Il est principalement utilisé pour la pêche à la langouste en mer d’Iroise.

 

B

 

Ce bateau entre dans l’histoire le 26 juin 1940, lorsqu’il permit à 20 marins de l’île de Sein de rallier la France libre suite à l’appel lancé depuis Londres par le général de Gaulle le 18 juin 1940 et les jours suivants.

 

Le Corbeau des mers est acheté en 1982 par le musée de la Résistance bretonne. Après une importante restauration entre 1987 et 1988, il est classé au titre des monuments historiques, par arrêté du ministre de la culture et de la communication, le 28 octobre 1991.

 

 

II.LE CHANTIER DE RESTAURATION DU BATEAU MENÉ À DOUARNENEZ

En mars 2014, le diagnostic d’un expert pour le patrimoine maritime et fluvial classé auprès du ministère de la culture met en évidence la nécessité de réaliser certains travaux de restauration afin de permettre au Corbeau des mers de continuer à naviguer en toute sécurité pour son équipage.

 

Une consultation des entreprises est alors lancée avec le concours des services de la DRAC, tout comme l’analyse des offres qui s’en suivi. Les entreprises retenues pour les lots constituant le marché sont :

 

- Lot n° 1 : Travaux de charpente, de structure et de mise en peinture : Chantier Tanguy pour 76 528 € HT

- Lot n° 2 : Voilerie et gréements : Voiles incidences et Tonnerre gréement pour 33 086.66 € HT

- Lot n° 4 : Mécanique et électricité : Chantier Tanguy pour 20 750 € HT

Le matériel d'aide à la navigation et de sécurité ainsi que la sellerie, seront acquis en fonction de l’utilisation future du bateau. L’ensemble est estimé à 8 000 € HT.

Le chantier Tanguy de Douarnenez procède le vendredi 26 février 2016 à la mise à terre du bateau. Cet évènement symbolique ouvre une période de travaux de restauration d’une durée de 3 mois.

 

Des essais de navigation en mer auront lieu courant juin afin de permettre au Corbeau des mers d’être opérationnel pour participer aux fêtes maritimes de Brest puis de Douarnenez en juillet 2016.

 

 

III.UN PROJET MENÉ EN PARTENARIAT

Le Corbeau des mers a été maintenu dans le port de Vannes jusqu’à ce jour grâce à l’accueil qui lui a été réservé par les services du Port et de la Ville de Vannes.

 

La présence régulière de Pascal Février, conseiller au patrimoine maritime et fluvial pour la Fondation du Patrimoine, a également permis de maintenir une surveillance du bateau jusqu’à la remise des clés au chantier Tanguy.

 

Dans la continuité du partenariat technique engagé avec les services de la DRAC Bretagne, Jean-Louis Dauga, expert maritime, est missionné pour le suivi du chantier au côté de la CCVOL.

 

Pour cette opération, la CCVOL bénéficie de plusieurs soutiens financiers :

 

- Le ministère de la culture a validé une subvention de 52 146 €

 

- Les demandes auprès de la Région et du Département sont en cours d’instruction.

 

- Une souscription est menée en partenariat avec la Fondation du patrimoine. A ce jour, 3 300 euros ont déjà été collectés. Vous pouvez faire vos dons en ligne et en un clic sur www.fondation-patrimoine.org/15407 .

logodrac xsmall 2 3 4

 

PlanCorbeauIndex

 

Plan diffusé avec l'aimable autorisation de l'association "Les Amis du Corbeau des mers"